Le CELI et le REER : quelle est la différence ?

AccueilInvestissement et retraiteLe CELI et le REER : quelle est la différence ?
AAA

Les CELI et les REER vous permettent de placer de votre argent à l’abri de l’impôt et de lui faire prendre de la valeur. Ces régimes d'épargne répondent à des besoins différents et peuvent même se compléter.

REER

Objectif : épargner en vue de la retraite.

Deux avantages :

  1. Comme les cotisations sont déduites du revenu imposable, le REER réduit du même coup votre impôt sur le revenu.
  2. Comme les revenus de vos placements sont à l'abri de l'impôt, votre actif croît plus rapidement.

Votre REER peut être utilisée pour « RAPer » jusqu’à 25 000$ lors de l’achat de votre première maison grâce au Régime d'Accession à la Propriété (RAP).

CELI

Grâce aux retraits non-imposables, le CELI permet d’épargner pour la réalisation d’un projet (rénovation, achat d’une voiture, démarrage d’entreprise) et permet de répondre à des besoins inattendus.

Choisir le meilleur régime en fonction de votre situation est parfois complexe. Votre conseiller en planification financière est là pour vous aider à faire un choix éclairé.

Différence entre le CELI et le REER

 

CELI REER
Dates de cotisation 1er janvier au 31 décembre 29 février
Âge minimal 18 ans Aucun
Âge maximal Aucun 71 ans
Montant maximal de cotisation  Par année :
  • 10 000 $ en 2015
  • 5 500 $ en 2016 
18 % du revenu gagné l'année précédente jusqu'à concurrence de
  • 24 930 $ en 2015
  • 25 370 $ en 2016. 
Le report des déductions inutilisées est-il permis ? Oui, de façon illimitée Oui, jusqu’à l’année de votre 71e anniversaire
Doit-on avoir gagné un revenu pour cotiser ? Non Oui
Les cotisations sont-elles déductibles du revenu imposable ? Non Oui
Dois-je payer de l’impôt si je fais un retrait ? Non, les retraits ne sont pas imposables Oui, les retraits sont ajoutés à votre revenu imposable de la même année
Les revenus de placements sont-ils imposables ? Non Non
Quelles sont les droits de cotisation disponibles ? Montant accumulé depuis 2009 de la portion inutilisée de votre montant maximal permis annuellement. Montant accumulé depuis 1991 de la portion inutilisée de votre montant maximal déductible annuellement.
Y a-t-il une pénalité si je fais une cotisation excédentaire ? Oui. Une pénalité de 1 % par mois Oui. Une pénalité de 1 % par mois
Si vos cotisations excédentaires à vie excédent de 2 000 $
Est-ce que les montants de retraits s’ajoutent aux droits de cotisation ? Oui. Les montants des retraits admissibles s'ajoutent aux droits de cotisation de l'année suivante. Non
Peut-on cotiser au compte du conjoint ? Non. Les fonds transmis à votre conjoint pour cotiser à un CELI ne sont pas assujettis aux règles d'attribution. Oui. À noter que le cotisant profite de la déduction dans le calcul de son revenu imposable même s'il n'en est pas le bénéficiaire.
Y a-t-il de l’impôt à rembourser à notre décès ? Non. Les sommes accumulées au décès peuvent être transférées au conjoint sans impact. Oui. Sauf en cas de transfert au conjoint, à un enfant mineur ou handicapé.
Peut-on mettre le montant en garantie pour contracter un prêt ? Oui Non
Doit-on le convertir à compter d’un certain âge ? Non Oui, avant votre 71e anniversaire, vous devez convertir votre REER en FERR, acheter une rente ou désenregistrer votre régime